Quelle différence entre diététicienne et nutritionniste ?

Date :

L’obésité, la maigreur ou le diabète sont des maux  généralement dus à une mauvaise alimentation. Lorsque ces problèmes surviennent, il faut faire appel à un expert pour les résoudre. A cet effet, il existe deux profils d’expert en alimentation et nutrition : il s’agit de la diététicienne ou du diététicien et du nutritionniste. Ces deux corps de métiers se ressemblent, mais ils se distinguent par quelques différences. Découvrez tout sur les différences entre diététicienne et nutritionniste dans ce dossier.

Comment distinguer un diététicien et un nutritionniste ?

La diététicienne et le nutritionniste sont des professionnels de la santé qui s’occupent tous deux des problèmes liés à l’alimentation. Mais la diététicienne se distingue du nutritionniste, car ils ont des fonctions différentes. Ainsi, si vous voulez choisir une diététicienne ou nutritionniste à Toulouse, vous devez d’abord connaître le rôle de chacun d’eux pour opérer le bon choix en tenant bien sûr compte de votre besoin.

La diététicienne :

La diététicienne est avant tout un spécialiste de la nutrition. Professionnelle du secteur paramédical, elle  cumule deux rôles majeurs à savoir : une fonction préventive et une fonction curative. La première consiste à prévenir les maladies et les risques cardio-vasculaires. 

Quant à la seconde, elle consiste à apprendre aux patients à bien s’alimenter pour pallier les maladies liées à l’alimentation (surpoids, obésité, maigreur ou diabète). La mission d'une diététicienne peut varier selon qu’elle exerce dans un centre hospitalier, une clinique, un établissement de soins, un cabinet libéral, dans un groupe scolaire, dans une maison de retraite…etc. 

Fondamentalement son rôle consiste à accompagner les patients et à veiller à l’équilibre nutritionnel de chacun d’eux. En fonction de l’état de santé de chaque patient, la diététicienne établit et propose des programmes de menus alimentaires convenables. Il faut noter qu’elle reste officiellement la seule spécialiste de l’alimentation. C’est un métier qui est solidement réglementé par la loi n° 2007-127 du 30 janvier 2007. 

Le nutritionniste, quelles sont les nuances importantes ?

Le terme nutritionniste employé seul ne désigne pas proprement un métier. Contrairement au diététicien, le nutritionniste ne dispose pas juridiquement du statut d’un métier. Il lui faut être précédé du mot « médecin » pour retrouver tout son sens de métier. 

Ainsi, le médecin nutritionniste désigne un professionnel  ayant reçu une formation spécifique dans le domaine de la nutrition, après une formation médicale de base. Se situant dans une approche plus médicale, il a pour objectif principal de soigner le corps.  

Son statut de médecin lui permet de faire des diagnostics de troubles liés à l’alimentation tels que : l’allergie, le cholestérol, l’anorexie…etc. Il peut ainsi faire des prescriptions d’analyses, de médicaments, ou même de régime alimentaire spécifique. Dans certains cas, le nutritionniste peut vous orienter vers une diététicienne. Les deux métiers jouent un rôle complémentaire en ce qui concerne la nutrition.  

La diététicienne et le nutritionniste : quelles missions pour chacun ?

Nous convenons déjà que le métier de diététicienne est différent de celui du nutritionniste. Cette démarcation s’affirme davantage à travers la mission de chacun de ces deux métiers.

Quelles sont les missions de la diététicienne ?

Les missions de la  diététicienne  varient en fonction des personnes à sa charge, ou de son lieu de travail.  

A l’hôpital ou dans un établissement de soins, la diététicienne  a pour mission de :

  •  Faire des bilans diététiques sur la base en partant d’un entretien avec les patients et des prescriptions médicales ;
  • Elaborer un programme nutritionnel propre au patient ou convenable au bilan réalisé ;
  • Suivre le patient tout au long de son traitement et faire un bilan des évolutions ;
  • Veiller au respect strict des règles sanitaires en ce qui concerne le stockage des aliments et la préparation des repas.

En cabinet libéral, le diététicien ou la diététicienne a pour mission de :

  • Recevoir les patients envoyés par un médecin ou qui viennent spontanément pour régler un problème particulier (surpoids, obésité, ou maigreur…etc.) ;
  • Évaluer complètement les habitudes alimentaires du client;
  • Établir un régime alimentaire personnalisé et des menus propres au client ;
  •  Suivre et motiver le client lorsque ce dernier semble décourager ou douter.

Dans une situation de collectivité (cantines scolaires, restaurant d’entreprise, établissement sportif ou résidences des personnes âgées…etc.), le diététicien ou la diététicienne a pour mission de :

  • Intervenir lors des réunions pour l’élaboration des menus ;
  •  Veiller à la qualité nutritionnelle des repas servis ;
  • Faire respecter strictement les règles sanitaires liées au stockage et à la préparation des repas.

Par ailleurs, les diététiciens ou les diététiciennes font plusieurs études dans les agences sanitaires, ou réalisent plusieurs documents destinés à former et informer le public.

Quelles sont les missions du nutritionniste ?

En général, le médecin nutritionniste, a pour mission de :

  • Assurer la prévention, le dépistage, et le traitement des maladies liées à la nutrition comme par exemple : les troubles digestifs, l’obésité, le diabète de type 2, les allergies alimentaires…etc. ;
  • Relever les causes des troubles alimentaires et assurer leur prise en charge; Aider le patient à retrouver un meilleur équilibre alimentaire ;
  • Faire des propositions alimentaires convenables aux besoins physiologiques du patient et selon sa maladie.  
  • Prescrire des médicaments et des analyses médicales.

En outre, le médecin nutritionniste joue un rôle important dans le monde sportif. En effet, une alimentation équilibrée et une bonne hydratation sont fondamentales pour la performance de l’athlète et pour l’optimisation de sa pratique sportive. Mais un régime spécialisé est requis lorsque l’activité physique est intense. Le médecin nutritionniste peut donc proposer au sportif un régime adapté à ses besoins et contraintes.  

Différences  entre diététicienne et nutritionniste : quelles formations pour chacun ?

Au-delà des missions propres à chacun de ces deux métiers, le diététicien ou la diététicienne se distingue du nutritionniste du point de vue de la formation.

Quelle formation pour être diététicienne ou diététicien ?

Comme tout métier, il faut une formation spécifique pour devenir diététicien ou diététicienne. Pour devenir diététicien ou diététicienne, la formation est moins longue, car contrairement au nutritionniste, le diététicien ou la diététicienne n’est pas un médecin.  Ainsi, avant tout il faut un baccalauréat scientifique, avant de s’engager dans la formation permettant de devenir diététicienne ou diététicien. Ensuite, deux types de diplôme permettent d’accéder à la profession de diététicienne ou diététicien.  Il s’agit du BTS diététique (niveau Bac+2) et du BUT génie biologique spécialisation diététique (niveau Bac+3). Cette formation dure au minimum 1800 à 2500 heures.

Salaire d’une diététicienne

Le diététicien ou la diététicienne peut travailler en tant que salarié ou travailler de façon indépendante. Son revenu varie donc en fonction de sa situation. En tant que salarié, le diététicien ou la diététicienne perçoit à ses débuts un salaire mensuel allant de 1500 à 2000 euros. En capitalisant plus d’expérience, son salaire peut passer à plus de 2500 euros.

Quelle formation pour devenir nutritionniste

Pour devenir nutritionniste, il n’existe qu’une seule voie. Il faut avoir de préférence un bac scientifique.  Ensuite, ce métier requiert six années d’études en Faculté de médecine, dans le but d’avoir une formation de base en médecine.  Ainsi, le futur médecin nutritionniste doit être admis dans une Unité de Formation et de Recherche (UFR) de médecine. 

Il obtient ensuite le Diplôme de Formation Générale en Sciences médicales (DFGSM). S’ensuit le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (DFASM). Après trois années d’études supplémentaires, le futur médecin nutritionniste obtient son diplôme d’Etat de médecin. A cela s’ajoute un cycle de spécialisation sanctionné par un diplôme d'Études spécialisées "Endocrinologie-Diabète et Nutrition"  

Salaire  d’un nutritionniste

Un médecin nutritionniste gagne un salaire qui est presque identique à celui d’un médecin spécialiste. Il gagne donc un salaire net variable entre 2000 euros et 5000 euros par mois.  Lorsque le médecin nutritionniste travaille en exercice libéral, son salaire peut aller jusqu’à 7500 euros par mois.  

En somme, diététicienne et nutritionnistes travaillent pour le bien être des patients. Ce sont cependant deux professionnels ayant des statuts différents et dont les parcours ne se ressemblent pas non plus à l’identique. Choisissez celui qu’il vous faut en fonction de votre besoin.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser

Comment gérer son stress ?

Date : Tags :
Avec la situation sanitaire actuelle, le mental a un fort impact sur notre quotidien. Il faut savoir que le stress est la réponse spécifique de la personne qui est soumise à une contrainte, parce qu’elle sent qu’elle ne possède plus les ressources nécessaires. Développons le sujet dans cet article.

Douleurs lombaires : faut-il envisager la chirurgie ?

Date :
Les douleurs ressenties dans les différentes parties du dos peuvent rendre le quotidien pénible. Les personnes qui en souffrent se lancent dans la quête de solutions qui pourraient soulager le mal, et parfois sans succès. Certaines envisagent finalement l’option de la chirurgie.

Des implants anatomiques ou ronds ?

Date :
On en vient toujours à la question fatidique "implants anatomiques ou ronds ?" Le choix des implants est certainement un moment délicat de toute opération d'augmentation mammaire, car c'est leur forme qui détermine le résultat final.